La Glace au Chat

Je l'ai vu sur le quai de la ligne 4, station Réaumur Sébastopol. Elle était brune, entre deux âges, et tenait très serré contre elle un sac en papier.

Au début j'ai pensé à un Sunday au caramel de chez McDonalds. Mais à la place des noix de pécan, j'ai reconnu une oreille de chat. Elle léchait la petite tête inanimée au poil collé de crème glacée à la vanille.

Je n'ai pas été vraiment surpris : cela faisait un moment que je croisais des mutants sur cette ligne : des visages monstrueux, des corps difformes, des comportements inquiétants...
Puis, me voyant, elle se retourna timidement. Les mutants sont toujours timides, même si la plupart du temps personne ne les remarque.

J'ai senti le déplacement d'air annonçant l'arrivé du métro, puis ses vibrations, et je l'ai enfin vu s'arrêter à quai. Dans la foule descendante, elle a été emportée.

Je l'oublierai vite, comme les autres de son espèce : je ne suis pas très regardant sur le régime alimentaire des autres.

Articles les plus consultés