OriGaMing







Photographe :

Assisté de :
William Soulet-Lacalmontie
&
Arnaud Mallabrera

Style :
Stefania Di Paolo

Hair :

Make-up :

Models :
Fauve Hautot
Aline Serpa - (WM Agency Paris)
Nastya C - (WM Agency Paris)

Texte :
Roc Chaliand

Musique :

Après le passage de la première vague de brume radioactive sur Paris en provenance de Fukushima, le Magazine EVER a voulu mettre en scène à travers le prisme occulaire de Quentin Caffier la froideur et la fluorescence qu’évoquent dans l’inconscient collectif le mythe nucléaire.
Les oeuvres vestimentaires de Stefania di Paolo synthétisent la fragilité de l’écrin que constitue le corps et la fugacité de la vie. De cette délicate dentelle de papier et de ces pliages est né le titre de cette série à la rigueur japonisante: Origaming.
Le béton en arrière-plan n’est pas sans rappeler la gangue de confinement des centrales éventrées de l’intérieur de Fukushima.
Noyées dans les volutes toxiques, émergeant telles des fleurs d’un bitume encore fumant, trois êtres invulnérables narguent les éléments par leur beauté.
La danseuse contemporaine Fauve Hautot imprime l’élan et la force vitale reprennant le dessus sur la tragédie, telle le phoenix renaissant de ses cendres radioactives.
L’usage d’un appareil photo très particulier, le Phase One 645 AF doté d’un dos Leaf Aptus II-12 a permis, grâce a une résolution inégalée de 80 Millions de pixels, d’entrer au coeur des particules.


Découvrez là en intégralité sur :