Canon 85 mm f/1.4 : Développer sa créativité

Après les précédentes expérimentations sur le 85 mm, j'avais envie de finir ma session de prise de vue par un projet personnel. Mon envie était de travailler sur des matières différentes et de détourner l'univers de la peinture, en m'inspirant notamment du début de l'abstraction.

f/5.6, 1/125e, 100 ISO
Pour ce faire, la première étape a été de créer un teint glowy et d'ajouter un Eyeliner noir pour renforcer le regard, mais de garder un teinte "nude" sur les lèvres. Ensuite Angie a appliqué au pinceau des gouttelettes de peinture marron sensée rappeler des tâches de rousseur ce qui donnera le premier look.

Afin de rappeler la toile d'un tableau à peindre, Barthélémy va appliquer sur les cheveux des bandelettes de coton.  En détendant les bandelettes à la main, l'on peut rendre le tissage irrégulier et augmenter la "transparence" de l'ensemble.


f/5.6, 1/125e, 100 ISO
A partir de là, Angie a pu ajouter des tâches de peinture au pinceau de plusieurs couleurs, sur le visage comme sur les bandelettes (qui ont d'ailleurs été complétés d'une bande supplémentaire). 

f/5.6, 1/125e, 100 ISO
Le schéma de lumière est assez simple et nécessite 3 sources : pour avoir ce rendu doux mais en conservant les volumes, j'ai utilisé un ringflash Broncolor derrière un cadre de diffusion. J'ai ajouté une source dans le fond avec une gélatine violette. Cette couleur est complémentaire à celle de la peau mais se retrouve dans les teintes appliquées par Angie. Enfin, une dernière torche indirecte tape sert de retour et fait briller la peau et ressortir le grain sur le côté droit de l'image.

f/5.6, 1/125e, 100 ISO
J'ai ensuite réglé mon appareil pour être sous-exposé de 2/3 de diaph, ce qui laisse de la place dans l'histogramme pour les reflets spéculaires. Une ouverture a f/5.6 permet d'avoir tout le visage net, mais d'avoir les épaules qui partent dans le flou, et étant en flash je me mets à 100 ISO et au 125e de seconde, qui est ma vitesse de synchro flash.